« Ne jouez pas avec les moteurs de recherche | Accueil | Marques et Réseaux Sociaux: le paradoxe »

13/09/2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Alain Sanjaume

Bonjour,

Les internautes cliquent entre deux et trois fois plus sur des publicités ciblées en fonction de leurs centre d'intérêt. Et l'internaute est libre de ses choix.

Je vous invite à découvrir le marketing comportemental qui apporte un vrai service personnalisé à l'internaute.

Alain Sanjaume

C.Bladier

Bonjour

La Commission européenne ne dit pas que l'internaute n'est pas libre de ses choix. Chaque internaute est libre de cliquer sur un résultat de recherche naturelle ou sur une annonce. Et il n'y a pas de réel risque pour lui puisque c'est l'annonceur qui paie le clic.

Il n'en demeure pas moins que:
1) pour l'annonceur, le système des liens commerciaux reste opaque. Yahoo! a d'ailleurs reconnu faire du squashing pour faire évoluer artificiellement les enchères à son profit: http://business-on-line.typepad.fr/b2b-le-blog/2010/09/yahoo-bidonne-les-enchères-sur-les-mots-clés.html
2) l'internaute n'a aucune garantie que l'annonce proposée est bien la meilleure offre pour lui.C'est ce que suspecte la Commission Européenne. Lire à ce propos: Google Spleen.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Partager sur Facebook

Ma Photo